Mot-clé - concurrence

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 31 juillet 2017

Mozilla ouvre la voix

robot greetings

robot greetingsIl y a moins de deux semaines, Mozilla lançait le projet Common Voice afin de crowdsourcer une base de phrases prononcées et notées par la communauté, et disponible pour tous. Bien que le projet n’accepte actuellement que des contributions en anglais – même si de nouvelles langues sont promises pour très bientôt – l’article de Kelly Davis sur les plans de Mozilla d’ouvrir la reconnaissance vocale va bien plus loin. L’initiative qui y est décrite défend les valeurs de Mozilla que sont l’ouverture, la standardisation, l’interopérabilité, l’innovation… et relève de domaines de pointe comme la reconnaissance vocale et le machine learning, tout en faisant appel à la participation de la communauté et au-delà, pour le bien public.

La communauté a traduit cet article pour vous :

Comment utiliser une interface vocale ?

Le mois dernier à San Francisco, mes collègues de Mozilla se sont promenés dans les rues pour récolter des échantillons d’anglais oral auprès des passants. C’était le lancement du projet Common Voice, destiné à créer une base de données open source de fichiers audio utilisables par les développeurs pour alimenter et « éduquer » de nouvelles applications de reconnaissance vocale.

Quel est le problème avec la reconnaissance vocale ?

La parole devient rapidement un moyen favori d’interaction avec les appareils électroniques individuels tels que téléphones, tablettes et téléviseurs. Quiconque ayant essayé de saisir le titre d’un film avec le clavier de leur télécommande voient clairement l’intérêt de la reconnaissance vocale. Selon une étude, il est trois fois plus rapide de parler à votre téléphone ou votre ordinateur que de saisir une recherche à l’écran.

Lire la suite

mercredi 28 juin 2017

Navigateur – le mois Mots-zilla

Firefox sur tous les appareils

Durant ce mois de juin, la communauté Mozilla francophone vous invite à découvrir chaque jour un nouveau mot de l’univers de Mozilla : 30 jours, 30 Mots-zilla !

Firefox sur tous les appareilsNavigateur est notre Mot-zilla. Pourtant, nous vous avons déjà présenté le mot Firefox qui pourrait sembler être le pendant spécifique de Mozilla pour navigateur. Si vous pensez cela, c’est que vous savez déjà ce qu’est un navigateur web. En effet, la communauté Mozilla, dans les salons où elle tient des stands, doit souvent expliquer ce qu’est un navigateur web.

Pour beaucoup, leur navigateur web est Google. Maintenant que Chrome est dominant ça peut sembler de moindre importance, mais, pour le grand public il y a d’autant plus de confusion entre navigateur web et un moteur de recherche. Pour convaincre, il nous est nécessaire de faire comprendre les notions de base (il y a aussi la différence entre Internet et Web dans la même optique).

Lire la suite

vendredi 31 mars 2017

Libération du code source de Netscape et naissance de Mozilla – 31 mars 1998

Mascotte Mozilla boxant

Mascotte Mozilla boxantFirefox n’est pas né de nulle part. Il est le fruit d’une riche histoire. Découvrons-en un événement marquant dans ce nouveau Coup d’œil dans le rétro.

NetscapeLe 31 mars est le jour de l’anniversaire officiel du projet Mozilla. C’est le 31 mars 1998 que Netscape libéra le code source de Netscape Communicator 5.0.

Lire la suite

samedi 25 mars 2017

L'épopée de Firefox OS

Stand Firefox OS au Mobile World Congress 2013

par Ben Francis

Stand Firefox OS au Mobile World Congress 2013 Mobile World Congress, 2013

Je me souviens, lors d’un dîner d’équipe, que Mitchell Baker, présidente de Mozilla et « Chief Lizard Wrangler », a parlé de l’importance de la narration. Elle a dit combien raconter les événements dans la communauté des logiciels libres nous aident à réfléchir sur des expériences collectives et à en tirer des leçons.

Eh bien, je suis Ben et je suis un Mozillien. Je suis ingénieur en logiciel qui a travaillé sur le projet « Boot to Gecko » à plein temps pendant cinq ans et j’ai une histoire à raconter.

En tant qu’ingénieur du projet, je ne dispose pas d’une vision complète quand il s’agit de prendre des décisions à très haut niveau, des aspects financiers et des partenariats commerciaux. Mais j’ai été impliqué dans le projet pendant une longue période, plus longtemps en fait que n’importe lequel de ses cofondateurs, et j’ai appris beaucoup aux niveaux de l’ingénierie, de la conception et du produit.

Donc, je voudrais vous raconter ma version de l’histoire de Firefox OS, de la naissance du projet logiciel open source Boot to Gecko par un message sur une liste de diffusion et l’ouverture d’un dépôt GitHub vide en 2011, en passant par son lancement commercial comme le système d’exploitation mobile Firefox OS, jusqu’à la « transition » avec des millions de lignes de code transmises à la « communauté » en 2016.

Au cours de cette épopée de cinq ans, des centaines de membres de la vaste communauté Mozilla se sont réunis avec une vision commune pour bouleverser l’écosystème applicatif avec la puissance du Web ouvert. Je voudrais livrer mes réflexions sur nos succès, nos échecs et les leçons que nous pouvons tirer de cette expérience d’amener un système d’exploitation mobile basé sur un navigateur open source jusqu’à la commercialisation.

Ceci n’est pas un raccourci de l’histoire, il fait plus de 7 500 mots, alors d’abord voici un résumé sur les points clés au cas où vous ne pouvez pas tout lire ! Cela va sans dire, ce sont juste mes opinions personnelles.

Lire la suite

mardi 5 juillet 2016

Qwant et Mozilla montent la vie privée d'un cran

Jb Piacentino

Dans une conférence de presse tenue hier à Paris, Qwant, le moteur de recherche français et européen, a annoncé entre autre un partenariat avec Mozilla pour ajouter Qwant dans la liste des moteurs de certains Firefox, la mise à disposition d’un Firefox intégrant Qwant et d’une prochaine application Android basée sur le moteur de Firefox.

Aux côtés du cofondateur de l’entreprise, Éric Leandri, se tenait Jb Piacentino, un Mozillien bien connu qui est passé de Mozilla Paris à Qwant pour en être le Deputy CEO. Nous lui avons posé quelques questions sur ce partenariat entre sa société et Mozilla.

Lire la suite