En 2003, AOL ferma Netscape et quelques ex-employés de Netscape aux États-Unis montèrent une fondation pour continuer le développement des briques technologiques existantes (Gecko, SpiderMonkey…) et diffuser un logiciel utilisant ces technologies pour répondre à tous les besoins courants d’un internaute de l’époque, Mozilla Suite. Il n’était pas clair à l’époque si Mozilla trouverait un modèle économique lui permettant de survivre et c’est face à cette inquiétude qu’avec Tristan Nitot, Peter Van Der Beken et Olivier Meunier, nous avons créé l’association Mozilla Europe fin 2003 (association dissoute en 2011 [dans Mozilla]). Je me suis rapidement focalisé sur l’internationalisation du site afin de permettre la diffusion du projet Mozilla dans toute l’Europe et j’ai participé à de nombreux événements, surtout en France et en Espagne.

Mozilla ChevrelFin 2004, la première version de Firefox sortait et notre site de téléchargement en une vingtaine de langues européennes permettait à des millions de non anglophones de découvrir Firefox dans leur langue. En 2005, mon implication s’est encore accrue, j’ai écrit l’un des premiers livres sur l’utilisation de Firefox et Thunderbird, créé des extensions, participé à d’autres portails Mozilla dans le monde et en 2006 Mozilla me contactait pour gérer l’internationalisation communautaire du site officiel et à la représenter Mozilla auprès de la presse espagnole. J’ai travaillé un an et demi comme prestataire jusqu’à ce que Mozilla France soit monté et que je devienne l’un des tout premiers employés en 2008.

Depuis 2006 donc, je travaille à plein temps pour Mozilla où j’anime des communautés et je crée des outils, des tableaux de bord et des API [bibliothèques d’instructions à la disposition des développeurs] pour aider tant les employés que les bénévoles à livrer Firefox en plus de 80 langues près d’une dizaine de fois par an. En parallèle, je continue mon implication bénévole dans la communauté francophone (MozFr) où j’aide à monter des projets web, des événements et où je fais aussi un peu d’administration système.

Depuis deux mois, j’ai quitté le domaine de la traduction informatique et j’ai rejoint le département Release Management où je travaille sur la promotion du canal Nightly et en particulier l’implication communautaire autour de Nightly.

Tu te lances maintenant dans un nouveau projet « Nightly Reboot ». Tout d’abord, qu’est-ce que le canal Nightly de Firefox ?

Le rythme de livraison de Firefox est d’une version toutes les 6 à 8 semaines, nous venons d’ailleurs de livrer la version 47. Pour faire simple, entre le moment où un développeur intègre du code sur la branche principale de développement (mozilla-central) et le moment où ce code fait partie de la version grand public, il s’écoule en général 18 semaines et ces patchs passent par des versions intermédiaires de stabilisation du logiciel, ce que l’on appelle traditionnellement en informatique des versions alpha ou bêta.

Le terme que nous utilisons chez Mozilla pour ce rythme de développement est le « train model ». Lorsque nous sortons une version 47, cela signifie que, si vous téléchargez la version bêta de Firefox, celle-ci aura le numéro 48 et la version alpha (Aurora ou Dev Edition dans la terminologie Mozilla) aura la version 49. Le code qui lui est sur la branche principale de développement et qui est compilé quotidiennement a donc comme numéro de version 50.

Chacune de ces versions est utilisée par une population de testeurs. Nous avons des millions d’utilisateurs de la version bêta. La version Dev Edition (alpha) a aussi sa population essentiellement constituée de développeurs web. Par contre, nous avons très très peu d’utilisateurs de la version Nightly (au passage, nous l’appelons Nightly, car les binaires sont compilés quotidiennement de nuit) qui est mise à jour quotidiennement avec le code intégré sur le tronc de développement.

Et ça existe en français ?

Bien sûr ! Les traducteurs francophones ont toujours travaillé à la traduction des logiciels Mozilla au rythme même de l’intégration du code des développeurs. Nightly est donc en français et la communauté MozFr maintient un portail de téléchargement de cette version en français à cette adresse : https://nightly.mozfr.org.

D’ici quelque temps, les versions « localisées » de Nightly devraient être disponibles sur mozilla.org mais en attendant, c’est la solution la plus simple pour télécharger Nightly en français.

Logo Firefox NightlyPourquoi Nightly a-t-il besoin d’être relancé ?

Il y a deux grandes raisons à cela.

La première est que nous perdons des utilisateurs sur ce canal, car nous avons cessé de promouvoir son utilisation il y a plusieurs années. Peu de gens connaissent le site de téléchargement officiel voire même l’existence de Firefox Nightly. Par conséquent, la majorité des utilisateurs sont des Mozilliens ou des sympathisants de longue date, mais nous n’avons rien fait ces dernières années pour attirer une nouvelle génération d’utilisateurs avertis sur Nightly. Au contraire, notre communication a été très dirigée vers le très grand public et la sensibilisation à l’apprentissage du Web, ce qui est important mais n’aide pas à améliorer la qualité des logiciels que nous diffusons. L’objectif à court terme est donc de cesser ce lent processus d’érosion de la base installée des utilisateurs Nightly et à moyen terme d’augmenter significativement cette population.

La seconde raison est que les navigateurs aujourd’hui sont un concentré de technologies bien plus complexes qu’il y a quelques années. Ils utilisent le GPU, on peut y faire de la 3D, de la manipulation audio, du graphisme vectoriel, du peer to peer… Et ces mêmes navigateurs doivent toujours être capables d’afficher des milliards de pages web différentes, la majorité d’entre elles ne respectant pas les standards du Web. Le Web est plus divers et plus complexe que jamais, et nous avons besoin de bien plus de bêta-testeurs qualifiés capables de détecter, comprendre et nous rapporter des régressions ou dysfonctionnements sur le Web réel.

Que peuvent gagner Mozilla et Firefox dans ce reboot ?

Je pense qu’il est nécessaire de revenir un peu aux fondamentaux historiques de la contribution technique chez Mozilla et Nightly me semble être un outil idéal pour cela. Mozilla est l’une des plus grosses organisations de logiciel libre au monde, et nous promouvons et véhiculons de véritables valeurs auxquelles nombreux peuvent adhérer. Mais soyons clairs : si Mozilla peut sembler être une grosse organisation dans le monde du libre, elle est microscopique par rapport à ses concurrents (Google, Microsoft, Apple…) et sa véritable force repose sur l’implication technique de milliers de bénévoles dans le projet, ce qui lui permet de rivaliser avec des géants.

Si ce projet est un succès, j’espère que Firefox fera un bond qualitatif qui nous permettra de nous reposer sur un socle solide pour l’avenir même du logiciel, mais aussi pour d’autres projets qui utiliseront des composants de Firefox comme base technologique. Je pense que de nombreux libristes, défenseurs de l‘Open Web ou de simples sympathisants pourraient rejoindre le projet Mozilla et nous aider à défendre un internet libre et ouvert pour tous.

Release Management teamTu es tout seul sur ce projet ?

Non, je dirais que l’ensemble de l’organisation commence à être sensibilisée au problème de manque d’utilisateurs de Nightly, un de nos importants développeurs, Nick Nethercote, a d’ailleurs fait un appel à contribution sur son blog le jour même où j’annonçais publiquement mon nouveau projet sans que nous ne nous soyons concertés : I want more users on the Nightly channel.

Dans le cadre du département Release Management, nous sommes désormais deux à travailler sur Nightly à plein temps (Marcia Knous aux US et moi), l’idée étant de nous assurer que nous conservions une qualité minimale sur le canal Nightly, car si nous ne garantissons évidemment pas la stabilité d’un logiciel en préversion, nous faisons tout pour qu’elle soit la meilleure possible pour nos utilisateurs.

Il ne se passe pas une journée sans que quelqu’un, employé ou bénévole, ne me contacte pour me proposer son aide ou m’informer d’une initiative pouvant impacter Nightly. Les communautés mexicaine, brésilienne et slovaque commencent déjà à mettre en place leur propre communication régionale à propos de Nightly. Pour un projet annoncé officiellement il y a moins d’un mois, la dynamique tant interne que communautaire est extrêmement encourageante.

Et quid de Firefox sur mobile ? Penses-tu que Mozilla puisse se relancer dans ce domaine où Mozilla est quasiment absent ?

Notre présence mobile se traduit actuellement par nos versions de Firefox pour Android et pour iOS. Nous allons d’ailleurs bientôt sortir une nouvelle version majeure pour iOS. On peut dire que nous n’avons qu’un succès d’estime sur mobile, mais on ne peut pas dire que nous y sommes absents ; clairement ces quatre dernières années tous nos investissements financiers et humains étaient dirigés vers le monde mobile.

Je pense qu’en ce moment Mozilla est en train de se recentrer sur ses technologies, sa plateforme et sur sa base utilisateurs, la version « Bureau » de Firefox (même si concrètement ce qu’on appelle le Bureau (Desktop), c’est en fait essentiellement des portables et des tablettes) afin d’assurer les fondamentaux techniques qui permettront de bénéficier à notre présence sur les mobiles.

Que peut-on faire concrètement pour participer à Nightly et améliorer Firefox ?

Utiliser Nightly et rapporter des bugs serait déjà extrêmement utile. Le besoin immédiat le plus criant est, je pense, d’aider au travail de triage des bugs sur Bugzilla afin que les problèmes rapportés par les utilisateurs soient sur le radar des développeurs capables de les régler.

Ensuite, me contacter ainsi que la communauté Mozilla francophone sont d’excellents moyens de rentrer dans le projet et de voir comment vous pouvez apporter votre pierre à l’édifice. J’ai publié récemment un billet en français qui documente les différents moyens de communication pour le projet [repris ci-dessous].

Ce projet touchera-t-il d’autres domaines dans lesquels Mozilla intervient ?

Le périmètre de ce projet est pour le moment limité à l’amélioration de la qualité côté plateforme mais à terme oui. L’objectif est d’utiliser Nightly comme canal de communication entre employés techniques et utilisateurs avertis. Par exemple, nous pourrions exposer les événements et activités organisés par Mozilla à Paris et Lyon sur la version francisée de Nightly, ou bien nous pourrions proposer aux utilisateurs de Nightly de participer au développement de Rust ou Servo.

Quand tireras-tu le premier bilan de cette expérience ?

L’impact de ce programme sera probablement mesurable d’ici fin 2016 début 2017, plus tôt si nous avons de la chance.

Un dernier mot pour nos lecteurs francophones ?

Beaucoup de technologies et fonctionnalités excitantes arrivent en ce moment sur Nightly et y resteront un petit moment le temps de les stabiliser (la nouvelle recherche pleine page ou les conteneurs d’identités arrivés la semaine dernière par exemple).

Il y a environ 1 300 personnes en France qui utilisent Firefox Nightly, c’est bien peu quand on pense qu’il y a des millions d’utilisateurs de Firefox dans le pays, c’est aussi assez faible par rapport à nos voisins allemands ou anglais qui ont une population comparable.

Avec près de 70 millions d’habitants, des taux d’équipement informatique et d’accès à Internet parmi les meilleurs du monde, je pense que l’on peut mieux faire, ajouter un zéro à ce chiffre me semble un bon objectif à terme.

Alors, chiche, vous passez à Nightly ?

Merci Pascal et nous espérons vraiment que tu réussiras dans ce projet. À bientôt !

Je t’en prie et merci !

Page d'accueil de Firefox Nightly en français


Extrait de Firefox Nightly, nous voilà ! :

Quelques ressources pour s’impliquer :

  • Il existe un canal IRC #nightly sur le serveur irc.mozilla.org, mon pseudo là-bas est pascalc, n’hésitez pas à m’y contacter si vous désirez apporter votre pierre à l’édifice, en savoir plus sur l’état du projet ou bien proposer vos propres idées (le canal est anglophone).
  • Si vous désirez télécharger Nightly, rendez-vous sur nightly.mozfr.org et vous y trouverez des versions en français. Le site officiel de Mozilla est https://nightly.mozilla.org mais il ne propose que des versions en anglais et donner des retours sur la qualité de la traduction est aussi une manière d’améliorer Firefox !
  • Si vous voulez découvrir au jour le jour tous les trucs sympa qui arrivent sur Nightly, suivez le compte Twitter @FirefoxNightly
  • Si vous êtes déjà utilisateur de Nightly et que vous rapportez des bugs sur bugzilla.mozilla.org, ajoutez le texte [nightly-community] dans le champ whiteboard de vos rapports de bugs, cela nous permettra de mesurer l’impact de notre communauté Nightly sur Bugzilla.

Intéressé par ce projet ? N’hésitez-pas à vous impliquer et ne manquez-pas de me contacter si vous avez une suggestion ou une idée qui pourrait s’inscrire dans ce projet. Plusieurs personnes m’ont déjà donné des retours des plus intéressants ! Vous pouvez me contacter (en anglais, français ou espagnol) via les moyens de communication suivants :

  • pascal À mozilla POINT com
  • IRC sur Moznet et Freenode : pascalc
  • Twitter : @pascalchevrel


@Mozinet

La précédente interview MozFr : Philippe Joulot, développeur d’applis et contributeur Firefox OS

Crédit illustrations : Photo n° 1 de Pascal pour Mozilla. Tous droits réservés.

Photo n° 4 du groupe de Release Management par Liz Henry (15 juin 2016). Tous droits réservés.