Mot-clé - signature

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 4 septembre 2017

Se rencontrer pour échanger ses clefs le 2 novembre à Paris

Key Singing Party Linux

Key Singing Party LinuxRéservez la date ! Le jeudi 2 novembre prochain, dans les bureaux parisiens de Mozilla, Ludovic Hirlimann (alias usul) organise une « Key signing party ».

Pour des raisons de sécurité et d’assurance, il faut prendre un ticket sur Eventbrite. Vous recevrez plus de renseignements par ce canal.

Si vous vous demandez, ce qu’est une KSP, commençons par dire que c’est dans le domaine de la cryptographie, discipline qui s’attache à protéger les messages (en en assurant la confidentialité, l’authenticité et l’intégrité) en utilisant des… clefs.

Des clefs de chiffrement – pas de cryptage – pour déchiffrer les messages (qui peuvent être décryptés sans en avoir la clef, par force brute par exemple). À part pour Canal+, évitez de parler de crypter un message avec une clef, un algorithme ou un logiciel.

Lire la suite

samedi 26 novembre 2016

Les extensions de Firefox en 2017

Fox Face puzzle

Fox Face puzzleLes extensions sont une sorte de modules complémentaires qui étendent les fonctionnalités du navigateur de l’intérieur du logiciel. Leur diversité aussi bien que la possibilité de modifier de fond en comble le navigateur ont fait leur succès.

Ce qui a fait leur succès a aussi causé leur perte. Certaines d’entre elles alourdissaient le navigateur, impactaient ses performances et provoquaient des consommations mémoire gigantesques, le tout facilement mis au passif du navigateur lui-même. Les développeurs de Firefox étaient démunis face à ces problèmes de stabilité dus à du code qu’ils ne maîtrisaient pas au cœur du navigateur.

Mozilla a fait le choix des API, ces bibliothèques d’instructions à disposition des développeurs, et, pour obtenir des extensions multinavigateur qui ne demandent pas d’être redéveloppées entièrement pour chaque navigateur, a choisi le système WebExtensions initié par Google et adopté par d’autres éditeurs de navigateur majeur. En outre, les WebExtensions sont compatibles pour défaut avec le multi-processus qui est l’avenir de Firefox en marche.

Début août, avec Firefox 48, la prise en charge des WebExtensions a été déclarée stable et Mozilla a alors recommandé aux développeurs d’extensions de commencer à utiliser les API correspondantes. Aujourd’hui, le plan de Mozilla d’abandonner à terme les extensions en XUL et SDK, et de ne plus accepter que les extensions de type WebExtensions fin 2017 a été annoncé dans ce billet de Kev Needham de Mozilla que la communauté a traduit pour vous.


Lire la suite