Tout d’abord, il est important de comprendre le risque : ce dont nous parlons, ce sont des données « mises en cache ». Tous les navigateurs web stockent des copies locales des données qu’ils reçoivent des serveurs afin d’éviter de télécharger les mêmes données sur Internet de manière répétée. Cette action fait une énorme différence de performance, car les sites web sont plein de gros fichiers qui changent rarement. Normalement, c’est ce que vous voulez, mais si vous partagez un ordinateur avec d’autres personnes, elles sont en mesure de voir ces données en cache, même après déconnexion de Twitter. Il est important de savoir que ces données sont uniquement stockées localement. Donc, si vous ne partagez pas un ordinateur, ce n’est pas un problème pour vous. Si vous partagez un ordinateur, vous pouvez vous assurer que toutes vos données de Twitter sont supprimées en suivant ces instructions. Si vous ne faites rien, les données seront automatiquement supprimées après 7 jours, la prochaine fois que vous lancerez Firefox.

Ensuite, pourquoi est-ce seulement Firefox ? Les détails techniques sont compliqués, mais la vision d’ensemble est assez simple : la gestion de cache est complexe et chaque navigateur se comporte un peu différemment. De la façon particulière dont Twitter a configuré son site, Chrome, Safari et Edge ne mettent pas ces données en cache, mais Firefox si. La différence de comportement des navigateurs est tout simplement normale. Une méthode standard permet de s’assurer que les données ne sont pas mises en cache, mais jusqu’à récemment Twitter ne l’utilisait pas. Ils étaient donc simplement dépendants du comportement non standard de certains navigateurs.

En tant que développeur de logiciels, je sais que ce genre de choses est facile à faire : le Web est compliqué et il est difficile de tout savoir à son sujet. Mais c’est aussi un bon rappel de l’importance de disposer de standards pour le Web plutôt que de compter uniquement sur ce qu’un navigateur particulier fait par hasard.



Traduction et relecture : Mozinet, Hellosct1, Corentin Jacquet et anonymes

Comme la version originale, cette traduction est disponible sous la licence CC By-SA 3.0.

La capture ajoutée à la traduction est disponible sous licence CC0.