Nous vous avons déjà raconté comment la suite Mozilla avait été abandonnée définitivement par Mozilla deux ans après le recentrage du développement au profit de deux logiciels autonomes Firefox et Thunderbird (comme on les appelle maintenant).

Des membres de la communauté ont exprimé le désire de continuer la suite Internet. Mozilla a accepté et a continué son soutien en infrastructure à ces bénévoles qui se sont organisés en un Council chargé de la direction du projet.

14 ans après, le développement de SeaMonkey, basé sur le code de Firefox et de Thunderbird avec une interface, des fonctions et des préférences propres, continue grâce à une poignée de volontaires, et pas sans difficultés. Depuis quelques années, le rythme des sorties a bien baissé. La dernière version remonte au 27 juillet 2018.

SeaMonkey browser sous Linux

Après un long moment de pause dans le développement des nouvelles fonctionnalités, le projet de client de courriel et messagerie instantanée Thunderbird, dont la direction a été abandonnée par Mozilla à la communauté, a adopté le modèle de direction du projet SeaMonkey avec un Council qui détermine la feuille de route de développement de Thunderbird et a sorti en 2015 sa première version majeure avec des nouveautés menée par la communauté.

À l’heure où tous les principaux navigateurs web sont autonomes et visent une interface épurée, SeaMonkey apparaît comme une bête curieuse, réminiscence d’un temps où l’on naviguait au sein de suites applicatives telles Netscape et Opera aux débuts du Web.

SeaMonkey suite applicative

Et vous, utilisateurs et utilisatrices de Firefox, aviez-vous entendu parlé du vénérable SeaMonkey ?

Un souvenir ? Une idée ? Racontez-nous votre histoire de Mozilla et du logiciel libre.


Mozinet


Le précédent coup d’œil dans le rétro : Naissance de Firefox pour Android – 29 mars 2011

En mars 2011, Mozilla lançait une nouvelle version de Firefox longtemps attendue : Firefox 4. Cette dernière version majeure de l’ancien paradigme de développement dans lequel il fallait attendre les nouveautés pendant un an ou plus est sortie pour Linux, Mac OS X, Windows, mais aussi pour Android et Maemo, deux systèmes d’exploitation mobiles…

Article issu d’une première version publiée pour feu Firefox OS.

Crédit illustration : logo SeaMonkey créé par Alex Butin

Capture n° 2 navigateur SeaMonkey sous Linux