Autorisation

Si le contenu repéré n’est pas disponible sous licence libre comme les Creative Commons, il faut obtenir l’autorisation expresse de l’auteur et/ou de l’éditeur du site.

Même pour les articles sous CC sur des blogs personnels, il est courtois de demander la permission de l’auteur ou d’au moins signifier la traduction à cet auteur. Il est souvent plus rapide de contacter les auteurs via Twitter que par courriel ou par commentaire laissé sur leur site web.

Traduction / outils

Moteurs de recherche Firefox

Pour l’anglais, j’utilise principalement :

Extensions Firefox

Parmi mes nombreuses extensions pour gagner du temps, j’utilise :

  • L’extension Context Search pour utiliser les moteurs de recherche/de traduction depuis le menu contextuel de Firefox (AMO)
  • Make Link, une extension pour formater les liens aux formats forums, wiki, HTML… (AMO), voir aussi FireLink (AMO)

Context Search dans Firefox Make Link dans Firefox

Pad

Le travail se fait sur un pad, un éditeur de texte collaboratif en ligne, le plus souvent basé sur Etherpad Lite (projet qui a connu d’importantes contributions de Mozilla et de Google). Mozilla a un Etherpad public. MyPads de Framasoft permet de gérer des groupes de pads avec utilisateurs et de disposer de pads à accès restreints ou privés.

NB : Framasoft encourage l’installation des logiciels libres à la base de leurs services web sur vos propres serveurs.

Chaque participant se voit attribuer une couleur (qu’il peut changer). Ses saisies seront surlignées dans cette couleur.

Pad de traduction

Personnellement, j’ai un modèle d’en-tête pour mes pads de traduction Mozilla.

Le pad n’est cependant pas l’outil idéal, surtout si vous avez de nombreux participants. Si, théoriquement, l’historique dynamique permet de revenir sur les traductions passées et de retrouver la meilleure traduction, cela reste un processus fastidieux.

Quand un·e traducteur·rice ou un·e relecteur·rice est persuadé·e que sa production est meilleure et qu’il ou elle remplace directement la version précédente sans être au niveau, ça peut gâcher tout un pad. Ça donne ensuite du travail pour revenir dessus.

Lancement

Pour toucher le plus de Mozillien·ne·s francophones susceptibles d’être intéressé·e·s par le sujet et par du travail de traduction, il est utile de passer par plusieurs canaux. Créer une issue Besogne sur notre GitHub (avec le label traduction qui va bien), publie automatiquement sur le Canal IRC #mozfr réservé au travail communautaire.

Issue GitHub pour une traduction

Parallèlement, un courriel à la liste communautaire touchera d’autres publics potentiellement intéressés (NB : les balises).

Messages à la liste de diffusion pour une traduction

Relecture

Quand le premier jet est complet, il faut revenir vers la liste et les salons IRC qui vont pour rameuter les relecteur·rice·s habituel·le·s, les spécialistes de la langue et les techniciens du domaine pour arriver à une traduction sans contresens et répondant au standard auquel les lecteur·rice·s de Mozilla francophone sont habitué·e·s.

Selon le temps disponible, le responsable doit décider l’arrêt des contributions et le début de la mise en forme.

Mise en forme

Il doit trancher entre les propositions pour le même passage. Il revient au responsable d’inclure le code (HTML, Markdown, wiki…) pour la mise en page, les liens, les images, les vidéos, etc. Cela peut être fastidieux.

Contexte de la traduction

Il faut aussi déterminer si une introduction et des notes du traducteur sont nécessaires. L’intro peut nécessiter plusieurs paragraphes de contexte sur la nouvelle et/ou l’auteur de la VO. De même, l’article peut avoir besoin d’un titre différent de la simple traduction du titre original.

Mozilla fr : traduction avec seulement l'ajout du nom de l'auteur 1er exemple avec juste l’ajout d’un « par » suivi du nom de l’auteur (avec lien vers la VO)

mozilla fr : traduction avec l'ajout de 3 paragraphes, une intro, un titre et une illustration 2d exemple avec plusieurs paragraphes d’introduction et ajout d’un nouveau titre et d’une illustration

L’intro ou une conclusion peuvent accueillir les noms des traducteur·rice·s et des relecteur·rice·s. Pour permettre aux lecteur·rice·s intéressé·e·s de découvrir la diversité des membres de la communauté impliqués, on leur demande s’ils veulent ajouter un lien sous leur pseudo – typiquement un compte Twitter ou un blog perso.

Blog

Ensuite vient le travail propre au CMS (éditeur de blog libre Dotclear pour Mozilla francophone). Le travail sur le code dans le blog aide, mais il fait aussi inclure les illustrations, choisir la catégorie et les mots-clés, et personnaliser l’URL (important pour le référencement).

La zone de texte « Extrait » va au-delà du chapeau d’un article. Il s’agit de déterminer le texte qui sera affiché dans les listes de billets comme celles de la page d’accueil, des mots-clés ou des catégories. Il faut donc souvent mettre plus de texte que le premier paragraphe pour donner aux lecteur·rice·s l’envie d’aller plus loin.

Le blog Dotclear de Mozilla francophone : admin

Correcteur grammatical

Une étape importante aux côtés d’une ultime relecture est le passage d’un correcteur grammatical ; même avec une dizaine de relecteurs des fautes peuvent passer la revue (sans compter celles que vous pouvez avoir introduites depuis lors).

Voir l’extension Grammalecte pour Firefox issu d’une campagne de financement participatif.

L'extension Grammalecte dans Firefox

Publication

Finalement dans le blog, il s’agit de lancer la publication ou de la programmer.

Étape finale et communication

Dans un ordre ou un autre, le responsable remercie les participants, avertit les canaux de travail de la publication (et ferme les pads et issues impliqués) et annonce la traduction sur les réseaux sociaux.

Cette dernière étape de communication n’est pas toujours ou seulement en partie l’œuvre du responsable de la traduction.

Résultat d'une traduction Un résultat

Il y a plusieurs façons de contribuer au sein de ce processus. Les avez-vous identifiées ? Voulez-vous nous aider ?


Mozinet