Une vision : la protection contre le pistage de Firefox Quantum donne aux utilisateurs le droit d’être curieux

Dans le monde physique, notre identité n’est pas inscrite sur notre front. C’est bien pratique parce que ça nous permet de nous balader en laissant libre cours à notre curiosité pour découvrir des lieux intéressants en étant relativement confiants quant à la confidentialité de nos déplacements. La boutique de chaussures dans laquelle vous êtes entré⋅e parce qu’une paire stylée vous avait fait de l’œil n’a aucune idée de votre identité, de votre lieu d’habitation ni de quoi que ce soit d’autre. Plus important encore, toute tentative de ce commerce pour vous faire suivre partout serait non seulement compliquée à mettre en œuvre mais surtout serait vu d’un sale œil par ses clients potentiels.

Dans le monde numérique, ceci n’est pas vrai. Les technologies bien utiles pour rendre les sites que vous consultez pratiques et robustes peuvent aussi être employées pour vous pister où que vous alliez. Ces mêmes économies d’échelle incroyables qui permettent de connecter des milliards de personnes dans le monde entier sont aussi celles qui permettent de mettre en œuvre des méthodes de pistage fort efficaces et peu coûteuses. Le bénéfice réalisé sur la vente d’une paire de chaussures permet à une boutique en ligne de pister des milliers de personnes dans l’espoir d’en faire des clients.

Vous remarqueriez vite un employé de la boutique de chaussures qui vous suivrait partout, mais il est probable que vous ne remarquiez pas la majorité des pistages en ligne. Nous avons tous fait l’expérience des publicités qui semblent vous suivre partout comme par magie selon une pratique connue sous le nom de « retargeting » (ou reciblage) souvent énervante pour les utilisateurs. Pourtant, en réalité, la majorité du pistage en ligne reste invisible. De plus, il est utilisé pour construire un profil qui rassemble le plus de données possible selon une pratique appelée « synchronisation de cookie » qui s’efforce de prévoir vos habitudes et vos préférences dans l’espoir que les publicités et recommandations que vous recevez soient plus à même d’influencer votre comportement de la façon souhaitée.

Parfois, les informations vous concernant peuvent s’avérer utiles. Par exemple, trouver les accessoires les plus demandés pour votre nouveau téléphone peut vous aider à prendre une meilleure décision sur ce que vous achetez. Le plus gros problème est l’absence de consentement. Dans le monde réel, en général, on mesure le risque avant de sauter mais sur Internet, il n’y a aucun moyen de « prévisualiser » le pistage d’un site avant de cliquer sur un lien. Bien souvent, sans que vous le sachiez, des informations sur vous et votre visite sont compilées dans un profil en ligne qui peut être partagé et vendu à d’autres à votre insu.

Chaussures pistantes

Ce qui est vrai pour les chaussures l’est également pour les idées. Un autre inconvénient souvent sous-estimé, c’est que le pistage nuit à la capacité des personnes ciblées à explorer de nouveaux espaces du Web. Dans un environnement de bulles en ligne et de médias très orientés idéologiquement de plus en plus nombreux, si tous les contenus que l’on vous recommande sont dans la même sphère idéologique, pourrez-vous vraiment explorer ce qui se trouve au-delà de votre zone de confort politique ?

Avec 40 % des utilisateurs d’Internet aux États-Unis qui affirment qu’ils ont récemment utilisé un bloqueur de publicité, on voit clairement que les gens comprennent intuitivement que le pistage et les publicités peuvent être gênants. Mais les bloqueurs de publicité font-ils bien ce que veulent ceux qui les emploient ?

Beaucoup de personnes dans le monde numérique se sont penchées sur cette question. Lorsque les entreprises qui fournissent les bloqueurs de publicités sont également les plus gros réseaux de publicité au monde, vont-ils vraiment vous donner les outils pour être curieux en toute discrétion ?

La démarche de Google Chrome est concentrée sur les publicités gênantes. Leur outil bloque bien les publicités, mais il ne fait rien contre les traceurs invisibles ou les publicités pisteuses qui sont conformes aux standards de la Better Ads Coalition (coalition pour une publicité meilleure) dont Facebook et Google sont des membres essentiels. Même le système de protection intelligente contre le pistage d’Apple (Intelligent Tracking Protection) a mis en place des règles qui favorisent les outils de pistage contrôlés par des sites que les utilisateurs consultent au moins une fois par jour. Sans surprise, Google et Facebook sont les sites les plus à même de se retrouver dans cette catégorie.

Si vous n’utilisez pas encore Firefox Quantum et que vous vous souciez de protéger votre vie privée, je vous encourage à essayer Firefox Quantum. En activant la protection contre le pistage, vous profiterez d’un Web qui vous laisse librement naviguer avec moins de préoccupation pour ces fichus pisteurs, construire une organisation qui ne nourrit pas un réseau de publicitaires. ◼

Vous pouvez toujours (re)lire la traduction de l’article de l’EFF publiée hier : Le bloqueur de pub, par la pub, pour la pub.

Aller plus loin

Assistance de Firefox :

MDN web docs : Protection contre le pistage – Mozilla


Traduction et relecture : Mozinet, Goofy, Sara, Théo, arroway et anonymes

Crédit illustrations (rajoutées à la traduction) : Mozilla. Tous droits réservés.