La FAQ sur la démission de Brendan Eich, traduite par les contributeurs de MozFr, vient d’être entièrement réécrite par Mozilla. En voici une nouvelle traduction par nos bénévoles :

Le 3 avril 2014, Brendan Eich a volontairement démissionné de son poste de DG[1]. Il est avéré que des donations à caractère politique de Brendan réalisées par le passé ont conduit à des boycotts, des protestations et une extraordinaire exposition publique. Au sujet de sa démission, Brendan a déclaré : « Notre mission compte plus que n’importe lequel d’entre nous et, dans les circonstances actuelles, je ne pourrai pas être un dirigeant efficace. » La pression intense de la presse et des médias sociaux a rendu difficile le travail de DG de Brendan l’empêchant de diriger efficacement Mozilla.

Depuis lors, il y a eu beaucoup de désinformation. Deux faits en particulier ont fait l’objet d’une diffusion déformée :

  1. Brendan n’a pas été renvoyé et le conseil d’administration ne lui a pas demandé sa démission. Brendan a volontairement présenté sa démission. Le conseil a réagi en l’invitant à rester chez Mozilla à un autre poste de direction. Brendan a décliné l’offre. Le conseil respecte sa décision.
  2. Quasiment au même moment où Brendan a été nommé DG, trois membres du conseil d’administration ont démissionné du conseil de surveillance de Mozilla Corporation. Aucun de ces membres du conseil d’administration n’a démissionné à cause de désaccords avec les opinions de Brendan. Gary Kovacs et Ellen Siminoff avaient déjà fait connaître leur intention de partir et John Lilly n’a pas démissionné en raison d’un désaccord avec les opinions personnelles de Brendan. Katharina Borchert a été nommée pour occuper un des sièges vacants du conseil après la nomination de Brendan au poste de DG.

Actuellement, Mitchell Baker continue de diriger Mozilla en tant que présidente exécutive et cofondatrice. L’équipe de direction est directement sous le contrôle hiérarchique de Mitchell. Elle dirige également la recherche du nouveau DG avec le soutien du conseil. L’équipe dirigeante travaille à atteindre les objectifs 2014 de Mozilla sous la direction de Mitchell et du conseil d’administration.

Mozilla s’est construit en se donnant pour mission de promouvoir l’ouverture, l’innovation et l’utilisation du Web. Chaque jour, nous réunissons plus d’un demi-milliard d’utilisateurs et des milliers de contributeurs en provenance de plus de 80 pays pour faire progresser la cause décrite dans le Manifeste Mozilla. Le Web est une ressource publique vitale et Mozilla existe pour la protéger. C’est ce que nous faisons chez Mozilla. C’est l’objectif unique autour duquel nous nous rassemblons.

Des faits supplémentaires sont fournis dans la foire aux questions ci-dessous :

Q : Quel a été l’enchaînement des événements entourant l’affaire de la nomination de Brendan à sa démission ?

R : Les événements se sont déroulés comme suit :

  • 1998 : Brendan Eich et Mitchell Baker ont cofondé le projet Mozilla.
  • 2003 : Brendan et Mitchell ont fondé la fondation à but non lucratif Mozilla Foundation[2].
  • 1998-2014 : Brendan a occupé divers rôles de direction technique chez Mozilla, dont directeur technique (CTO) et vice-président senior (SVP) de l’ingénierie de Mozilla Corporation.
  • 2012 : Le Los Angeles Times a rapporté que Brendan a fait un don à caractère politique en 2008 concernant la Proposition 8 en Californie.
  • 24 mars 2014 : Ayant fait la preuve de ses capacités uniques pour développer à la fois Mozilla et le Web ouvert, Brendan a été nommé DG de Mozilla Corporation.
  • 25 mars : les premiers billets de blog, messages sur les médias sociaux et reportages dans les médias faisant mentions des dons passés à caractère politique de Brendan ont fait leur apparition. Ils exprimaient des inquiétudes au sujet de la nomination de Brendan au poste de DG.
  • 25 mars : CREDO, une entreprise de téléphonie supportant le progrès social, soutenant les activistes sociaux et finançant des associations progressistes, a contacté Mozilla pour l’informer de leur intention de lancer une pétition en réaction à la nomination de Brendan.
  • 26 mars : Mitchell a publié un billet sur son blog pour supporter l’engagement de Mozilla en faveur de la diversité.
  • 26 mars : Brendan a publié un billet sur son blog réaffirmant son engagement en faveur de la diversité au sein de Mozilla.
  • 27 mars : La couverture médiatique a commencé à se focaliser sur une petite dizaine d’employés de Mozilla qui ont utilisé Twitter pour appeler Brendan à démissionner de son poste de DG.
  • 29 mars : La présidente de Mozilla, Mitchell Baker, a rédigé un billet sur son blog à propos du soutien de Mozilla pour l’égalité du mariage.
  • 30 mars : CREDO a lancé sa pétition appelant à la démission de Brendan.
  • 31 mars : OkCupid a lancé une action demandant à ses utilisateurs de boycotter Mozilla en entravant l’accès à leur site pour les produits Mozilla.
  • 1er avril : Brendan a donné des interviews aux médias nationaux pour répondre aux préoccupations du public.
  • 3 avril : Au centre de boycotts, de protestations et d’une extraordinaire exposition publique, Brendan a démissionné de son poste de DG et a passé la main.

Q : Brendan a-t-il été renvoyé ?

R : Non, Brendan a démissionné. Brendan a lui-même déclaré :

J’ai décidé de démissionner de mon poste de DG à partir du 3 avril, et de quitter Mozilla. Notre mission compte plus que n’importe lequel d’entre nous et, dans les circonstances actuelles, je ne pourrais pas être un dirigeant efficace. Je vais prendre du temps avant de décider de ce que je ferai ensuite.

Brendan a également publié un billet sur son blog sur sa démission.

Q : Le conseil d’administration a-t-il demandé à Brendan Eich de démissionner ?

R : Non. L’idée de la démission vient de Brendan Eich lui-même. De plus, lorsque Brendan Eich a présenté sa démission, les membres du conseil d’administration ont essayé de le convaincre de rester chez Mozilla à un autre poste de direction.

Q : Brendan Eich a-t-il été mis dehors sous la pression des employés ?

R : Non. Les employés de Mozilla ont exprimé une large gamme d’opinions sur la nomination de Brendan au poste de DG : la plupart d’entre elles ont été positives et se sont largement prononcées en faveur de son leadership, ou ont exprimé une déception concernant le soutien de Brendan à la Proposition 8 tout en affirmant qu’il ferait un bon leader pour Mozilla. Un petit nombre (moins de 10) a appelé à sa démission. Aucun d’entre eux n’avait de rapport hiérarchique direct avec Brendan. Cependant, la couverture médiatique s’est, de façon disproportionnée, focalisée sur un petit nombre de commentaires négatifs et a largement ignoré la vaste gamme de réactions qui s’est exprimée au sein de la communauté Mozilla.

Du fait de sa culture d’ouverture, Mozilla encourage spontanément ses employés et sa communauté à exprimer clairement leurs opinions sur la direction de Mozilla, que ce soit avant ou après la nomination de Brendan au poste de DG. Nous sommes fiers de cette ouverture et de la façon dont cela distingue Mozilla de la plupart des organisations.

Q : Les membres du conseil d’administration ont-ils démissionné à cause du don de Brendan visant à soutenir la Proposition 8 ?

R : Non. Gary Kovacs et Ellen Siminoff avaient déjà fait connaître leur intention de partir bien avant ces événements. John Lilly n’a pas démissionné à cause de la Proposition 8 ou d’un désaccord avec les opinions personnelles de Brendan. Katharina Borchert a été nommée pour occuper un des sièges du conseil vacants après la nomination de Brendan au poste de DG.

Q : Dois-je soutenir la déclaration de Mozilla en faveur de l’égalité du mariage pour être un Mozillien ?

R : Non. Le projet Mozilla chapeaute l’ensemble de la communauté Mozilla mondiale et en tant qu’organisation communautaire ne prend pas de position sur des sujets en dehors du périmètre défini par le Manifeste Mozilla. Chaque Mozillien est libre d’avoir ses opinions et nous accueillons tout le monde. La Mozilla Corporation et la Mozilla Foundation comme la plupart de leurs pairs dans l’industrie technologique aux États-Unis :

  1. accordent les mêmes avantages et protection sociale aux couples quelque soit le sexe des conjoints ;
  2. ont récemment publié la déclaration suivante sur l’égalité du mariage.

Vous n’avez pas besoin d’être d’accord avec ces actions ou déclarations pour être un Mozillien.

Q : Mozilla est-elle devenue une organisation militante sur des sujets de société ?

R : Non. Mozilla ne se consacre qu’à une seule cause : garder le Web libre et ouvert. Nos buts en tant qu’organisation sont clairement décrit dans le Manifeste Mozilla. Nous sommes des militants pour un Web libre et ouvert. Tout au long de son histoire, Mozilla a rassemblé des gens d’une grande diversité d’opinions politiques, sociales et religieuses pour travailler ensemble avec Mozilla.

Q : Doit-on soutenir l’égalité du mariage pour contribuer à Mozilla en tant qu’employé, bénévole ou à un poste de direction ?

R : Non. Il n’y a aucune enquête d’opinion pour travailler chez Mozilla.

Tout, depuis la propre politique de participation communautaire de Mozilla jusqu’au droit du travail en passant par la Mission de Mozilla, impose que les employés et membres de la communauté puissent, et même doivent, avoir toutes les opinions qu’ils veulent. Nous sommes une organisation constituée d’une communauté mondiale de personnes avec des opinions largement diverses rassemblées autour d’un but commun : protéger et bâtir un Web ouvert.

Notes

[1] Le terme américain est CEO, la traduction française la plus proche est directeur général mais c’est une approximation puisque l’organisation du monde du travail et donc des entreprises aux États-Unis est très différente des structures des pays francophones.

[2] Bien que suivant des règles un peu différentes, une fondation de droit américain ressemble dans son principe à une association à but non lucratif de droit français.