par Johnathan Nightingale, vice-président de l’ingénierie de Firefox (14 déc. 2012)

Article original sur le blog de Mozilla, traduction Goofy, Mozinet et Guillemette

2012 a été une année exceptionnelle pour Mozilla. Nous nous sommes mobilisés. Nous avons fait le meilleur boulot que j’aie jamais vu pour repérer les points sur lequel nous devions agir, puis nous avons ciblé et réglé les problèmes. Nous avons beaucoup de bonnes raisons pour être tous fiers de l’année qui s’achève, voici quelques-uns des points que j’ai choisis.

The Hives chante le triomphe de Firefox OS D’après The Hives, le triomphe de FirefoxOS ne va pas tarder (Won’t be long) - Cliquez sur l’image pour les écouter.

S
ur les PC, nous avons retrouvé la gniaque. Nous avons simplifié et amélioré. Nos équipes de performance et de réduction de l’empreinte mémoire on fait un boulot fantastique. Nous avons élaboré et diffusé toute une gamme de nouveaux outils pour les développeurs web. Nous avons franchi la barre des 3 milliards de téléchargements de modules pour Firefox — et nous distribuons le navigateur en 89 langues. Et comme nous avons récemment initié l’API sociale et l’intégration de Facebook messenger, nous sommes en phase avec l’évolution du Web. Le Firefox d’aujourd’hui et nettement meilleur que celui d’il y a un an, et sur tous les plans. Nous le voyons bien dans les canaux classiques où les utilisateurs nous font part de leur avis, comme dans les commentaires de personnes inconnues dès qu’elles voient un T-shirt Firefox.

Sur Android, nous avons écouté nos utilisateurs. Nous avons repensé Firefox en repartant de zéro et nous avons publié une version vraiment excellente. Les performances du navigateur sont incroyables et nous n’avons rien sacrifié de la puissance du moteur pour y parvenir. En réalité, nous avons étendu notre progression à l’optimisation des performances nécessaires pour le faire tourner aussi sur des appareils peu puissants avec des processeurs ARMv6. Nos utilisateurs nous ont dit que nous avions fait du bon boulot, avec des évaluations positives semaine après semaine sur Google Play.

L’excitation autour du lancement de Firefox OS est perceptible, et le chemin parcouru depuis un an est considérable. Aux côtés de nos partenaires, l’équipe de Firefox OS met au point le premier appareil pour le Web ouvert, et dans le mouvement nous lançons presque 30 API web qui apportent la puissance des applications mobiles au Web ouvert.

Firefox OS

Enfin, en tant que champions du Web, nous nous sommes exprimés haut et fort pour que les utilisateurs demeurent souverains dans leurs usages numériques. Plus de de 19 % des utilisateurs d’Android ont adopté Firefox, 8 % des utilisateurs de PC ont activé Do Not Track (Ne pas me pister), ce qui démontre à tout le monde qu’il existe un véritable désir de pouvoir choisir tout ce qui touche aux questions de vie privée sur le Web. Notre campagne anti-censure pour s’opposer à la législation SOPA a touché plus de 30 millions de personnes et nous travaillons régulièrement sur les standards, les groupes politiques ou instances de régulation pour représenter les besoins des utilisateurs et les valeurs de Mozilla. Nous avons également impliqué et armé les citoyens du Web de bons outils comme ceux du projet Webmaker, avec des manifestations qui ont rassemblé des milliers de participants dans plus de 80 pays.

jouez avec thimble

Le chemin à suivre pour 2013 est tout tracé, mais ne sera pas facile. Nous devons poursuivre sur la lancée de ce que nous avons initié. Nos navigateurs doivent gagner en maturité et évoluer au rythme de nos utilisateurs, avec des fonctionnalités comme l’API sociale pour élargir le champ des possibilités du navigateur. Pour Firefox OS, 2013 va être l’année où tout le monde va vraiment voir, tenir en mains et essayer un appareil conçu pour le Web et avec les technologies du Web. Pour beaucoup, il s’agira du premier smartphone qu’ils pourront s’offrir. Pour atteindre ce but, chaque mozillien devra en trouver 12 autres. Nous devons lancer une mobilisation générale — des développeurs, ingénieurs, étudiants, artistes, entrepreneurs — pour faire en sorte qu’émerge le monde tel que nous le voulons, à partir de cette chose incroyable, ouverte et transparente, d’une puissance impressionnante, qu’on appelle le Web.