Nous traduisons ici le billet de Mitchell Baker de manière à ce que chacun puisse se faire une idée de la situation de Mozilla face au problème de l’implémentation d’une nouvelle forme de DRM.

Aujourd’hui chez Mozilla, nous nous trouvons face à problème difficile. Nous sommes confrontés à un choix entre une fonctionnalité qui est souhaitée par nos utilisateurs et la façon dont cette fonctionnalité peut être implémentée pour préserver le contrôle par l’utilisateur et la confidentialité. Voici pourquoi.

Les gens veulent regarder des vidéos, y compris les films et émissions de télévision. Les navigateurs doivent fournir la possibilité de regarder des vidéos sinon le navigateur devient de moins en moins l’outil dont les utilisateurs ont besoin. Un certain nombre de propriétaires de contenu (en particulier le cinéma et les studios de télévision) demandent des mécanismes techniques pour réduire les façons dont les gens peuvent utiliser les contenus, comme empêcher les gens de faire des copies. Ce mécanisme technique est généralement appelé « DRM » (Digital Rights Management pour « gestion des droits numériques »). Les navigateurs doivent mettre en œuvre les DRM d’une manière qui rassure les propriétaires de contenus. Sinon, ces derniers ne permettront pas que leurs contenus soient vus via tel ou tel navigateur.

L’industrie est sur le point d’implémenter un nouveau mécanisme pour le déploiement de DRM (jusqu’à présent, les navigateurs ont permis les DRM indirectement via Flash d’Adobe et Silverlight de Microsoft). La nouvelle version des DRM utilise les acronymes « EME » et « CDM ». Chez Mozilla, nous pensons que cette nouvelle application contient les mêmes défauts fondamentaux que l’ancien système. Elle ne réalise pas le juste équilibre entre la protection des personnes individuelles et la protection du contenu numérique. Les fournisseurs de contenus ont besoin qu’une partie essentielle du système soit propriétaire, ce qui va à l’encontre de l’approche fondamentale de Mozilla.

Nous voudrions vraiment voir apparaître un autre système. Malheureusement, Mozilla seul ne peut pas changer l’industrie des DRM à ce point. Dans le passé, Firefox a changé l’industrie, et nous avons l’intention de le faire à nouveau. Aujourd’hui, cependant, nous ne pouvons pas faire le changement que nous voulons en ce qui concerne les DRM. Les autres grands fournisseurs de navigateurs — Google, Microsoft et Apple — ont déjà mis en œuvre le nouveau système. En outre, l’ancien système sera prochainement abandonné. En conséquence, la nouvelle application des DRM deviendra bientôt la seule façon dont les navigateurs pourront fournir un accès aux contenus contrôlés par des DRM.

Nous avons envisagé de ne pas mettre en œuvre la nouvelle version des DRM en raison de ses défauts. Mais la vidéo est un aspect important de la vie en ligne, et un navigateur qui ne permet pas de lire des vidéos serait lui-même profondément défectueux en tant que produit de consommation. Les utilisateurs de Firefox devraient utiliser un autre navigateur chaque fois qu’ils voudraient regarder une vidéo contrôlée par des DRM, ce qui remet en question l’utilité de Firefox en tant que produit.

Malgré notre aversion des DRM, nous en sommes venus à croire Firefox doit fournir un mécanisme qui permette aux utilisateurs d’accéder aux contenus sous DRM. Nous allons le faire d’une manière qui protège les intérêts des utilisateurs individuels autant que possible, étant donné ce que le reste de l’industrie a déjà mis en place. Nous avons sélectionné Adobe pour fournir la fonctionnalité clé. Adobe a déjà fait cela avec Flash pendant un certain temps, et Adobe a construit les relations nécessaires avec les propriétaires de contenu. Nous pensons que Adobe a la capacité unique d’apporter une nouvelle valeur à cette fonctionnalité.

Nous avons conçu des mécanismes destinés à protéger l’utilisateur autant qu’il est possible. Nous ne considérons pas ce travail comme une solution qui règle les problèmes fondamentaux que posent les DRM. Nous considérons toutefois cette conception comme un progrès par rapport aux implémentations de DRM dont le champ d’action est invérifiable. Par exemple :

  • Chacun sera en mesure de décider d’activer la mise en œuvre des DRM ou de les laisser désactivés et de ne pas regarder le contenu contrôlé par DRM.
  • Nous avons entouré la partie propriétaire avec un wrapper open source (1). Cela nous permet de surveiller et de mieux comprendre la portée des activités du code source fermé.

Pour davantage de détails, veuillez consulter le billet de mon collègue Andreas Gal qui donne une description plus technique.

Nous continuerons également à travailler sur des solutions alternatives pour les DRM. Nous voulons véritablement avec beaucoup de détermination faire progresser l’industrie pour qu’apparaisse une autre solution où chacun de nous continue d’exercer sa propre autorité sur ses ordinateurs et sa vie en ligne. Nous nous engageons à la fois sur le contenu et les technologies pour explorer de nouvelles voies et nous accueillerons bien volontiers tous ceux qui sont désireux de travailler sur des solutions alternatives.

Voici une FAQ avec plus d’informations :

Que va faire Mozilla ?

Nous prenons des mesures pour nous assurer que nos utilisateurs pourront continuer à regarder les vidéos populaires comme les films d’Hollywood dans Firefox. Les Digital Rights Management (DRM) sont utilisés par les fournisseurs de contenu pour contrôler la façon dont leurs vidéos peuvent être utilisées et distribuées, ce qui est demandé aujourd’hui par de nombreux ayants-droit avant qu’ils n’autorisent leurs vidéos à être diffusées via des logiciels comme Firefox. Afin de permettre à ces contenus d’être diffusés dans Firefox, Mozilla va ajouter un moyen d’intégrer la technologie Adobe DRM d’accès à la vidéo et l’audio dans Firefox, via une spécification commune appelée Encrypted Media Extensions.

Pourquoi Mozilla fait-il cela ?

Les utilisateurs de Firefox ont toujours été en mesure de regarder des vidéos compatibles DRM en téléchargeant des plugins tels que Silverlight et Flash, mais ces solutions ne seront plus disponibles bien longtemps. Tous les autres grands fournisseurs de navigateur a déjà mis en œuvre les EME, et comme il devient la norme, nous voulons éviter que les gens soient empêchés d’accéder via Firefox aux contenus internet en streaming tels que les films hollywoodiens. Nous ne voulons pas créer une situation où les utilisateurs de Firefox devraient utiliser d’autres navigateurs pour les activités clés sur Internet.

Quel impact cela aura-t-il sur les utilisateurs de Firefox ?

Il sera plus facile pour les utilisateurs de Firefox de lire des vidéos compatibles DRM, car ils n’auront pas à télécharger d’abord Flash ou Silverlight. Les utilisateurs de Firefox seront en mesure de choisir d’activer ou non le nouveau système de DRM avant que le contenu ne soit accessible.

Quand cette fonctionnalité sera-t-elle disponible dans Firefox ?

Les détails de l’intégration de Firefox doivent encore être mis au point, puis comme avec toute nouvelle fonctionnalité de navigateur, celle-ci sera testée pendant plusieurs mois dans les versions de test de Firefox avant d’être déployée à tous les utilisateurs.

Dans quelles versions de Firefox pourra-t-on la trouver ?

Nous prévoyons de la déployer dans le navigateur de bureau Firefox pour les systèmes d’exploitation Windows, Mac et Linux.

Les DRM ne sont-ils pas contradictoires avec les principes de Web ouvert que défend Mozilla ?

Les DRM nécessitent des systèmes fermés pour fonctionner dans l’état actuel des choses et ils sont conçus pour supprimer le contrôle de l’utilisateur, de sorte que Mozilla prend des mesures pour trouver des solutions alternatives aux DRM. Mais Mozilla estime également que jusqu’à ce qu’un autre système soit mis en place, les utilisateurs de Firefox devraient être en mesure de choisir d’interagir avec DRM afin de regarder des vidéos en streaming dans le navigateur.

Pourquoi Mozilla a-t-il choisi Adobe ?

Nous avons choisi Adobe en raison de sa capacité à concevoir une application qui s’efforce de conserver des éléments de contrôle de l’utilisateur et de transparence, tout en offrant un large éventail de fonctionnalités (comme le support de multiples plates-formes et des codecs vidéo).

La prise en charge des EME sera-t-elle également déployée dans Firefox pour Android ou Firefox OS ?

Pour l’instant, nous ne le déployons que dans le navigateur pour ordinateur de bureau.

Note 1. Il s’agit d’un sandbox, voir l’article Wikipédia en français