Billet original : An introduction to Firefox OS for mobile developers: Q&A with Andreas Gal, Mozilla

Traduction MozFr : Clochix, Pandark, Kazé, Goofy, Tchevalier

geeksphone_phones.gifLes premiers fabricants de matériel prêts à lancer leurs produits sous Firefox OS au Mobile Word Congress de Barcelone, et des opérateurs réseau majeurs prêts à les proposer aux consommateurs en ce début d’année 2013 : le nouveau système d’exploitation de Mozilla commence à faire beaucoup parler de lui. Firefox OS est open source, basé sur un noyau Linux, et fait pour le Web. mobiForge a obtenu les confidences d’Andreas Gal, vice-président de Mozilla pour l’ingénierie mobile.

Firefox OS, qu’est-ce que c’est ?

Firefox OS est un nouvel écosystème pour mobiles, entièrement créé avec les standards du Web, y compris le HTML5. Il permettra de créer des smartphones sur lesquels toutes les fonctionnalités pourront être développées sous forme d’applications en HTML5

  • Proposer une meilleure expérience utilisateur des smartphones à une plus grande partie de la population, en particulier dans l’entrée de gamme.
  • Ce sera un système véritablement ouvert, qui apportera aux mobiles les avantages des technologies du Web, en éliminant les impasses et les limitations.
  • Il donnera aux développeurs, qui pour la plupart utilisent déjà le HTML5, une occasion de créer des applications véritablement multi-plateformes.

Quel est le concept qui est derrière ?

Chez Mozilla, faire les choses bien fait partie de notre code. L’idée qui est derrière Firefox OS c’est de retrouver la liberté par rapport aux plate-formes propriétaires, et le mouvement d’adhésion général et croissant au projet est la preuve de l’enthousiasme qui soutient Firefox OS. Chez les opérateurs aujourd’hui existe un besoin d’entretenir une relation avec l’utilisateur qui aille au-delà de la facturation, et leur offre un lien plus étroit avec leur marque.

Mozilla estime que le Web est la plate-forme — voilà pourquoi Firefox OS sera véritablement ouvert et disponible pour tous les opérateurs de téléphonie ou les OEM. L’objectif n’est pas n’est pas de rechercher un avantage concurrentiel pour Mozilla, c’est de rechercher un avantage concurrentiel pour le Web.

En définitive, Mozilla s’efforce de préserver l’équilibre entre différents intérêts : les utilisateurs, les développeurs, les entreprises (fabricants ou opérateurs réseaux). Notre statut particulier (sans but lucratif) nous permet de conserver cet équilibre.

  • C’est bon pour les opérateurs : Firefox OS aide à réduire les coûts du matériel ;
  • C’est bon pour les développeurs : ils ont déjà adopté le HTML5 et créent des applications Web ;
  • C’est bon pour l’industrie : les standards ouverts stimulent l’innovation (comme on l’a vu avec Firefox sur le marché des navigateurs) et des acteurs majeurs du Web ont opté pour le HTML5.
  • C’est bon pour les consommateurs : ils y gagnent une super expérience sur les smartphones à bas coût et peuvent conserver leurs applications s’ils changent d’appareil.

Et il s’appuie sur quelles technologies ?

Avec Firefox OS, nous avons créé des technologies et des API qui font du Web un environnement de travail riche et robuste pour les développeurs. Jusqu’à présent, les applications web pour mobiles étaient tenues en retrait parce qu’elles ne pouvaient pas accéder aux fonctionnalités de l’appareil comme le pouvaient les applications natives. Le projet Firefox OS de Mozilla dépasse ces limitations et fournit les API nécessaires pour démontrer qu’on peut faire tourner un appareil entier en utilisant les standards ouverts : un noyau Linux, des pilotes pour l’appareil et le Web sur le haut de la pile. Ce qui simplifie les technologies et rend beaucoup plus facile l’intégration du Web, du smartphone et des applications.

fx_os_screenshots.gif

Mozilla OS en action – icônes, contacts et galerie d’images.

Quel impact ont ces technologies pour les développeurs sur mobiles ?

Mozilla pense que le HTML5 est une technologie qui prend une importance croissante, et que de plus en plus de développeurs sont en train de l’adopter. Il existe déjà presque 10 millions de développeurs qui créent des applications pour les navigateurs web sur PC. Beaucoup d’autres développent des applications mobiles en HTML5 — en fait un grand nombre d’applications de l’AppStore ou de l’Android market sont déjà du HTML5 mais enchâssé dans du code natif. L’objectif recherché avec Firefox OS c’est de proposer un environnement dans lequel ces applications web pourront tourner nativement sur des appareils mobiles. Quand des applications mobiles en HTML5 tournent nativement, elles peuvent plus facilement accéder aux fonctions de chaque appareil et donner à l’utilisateur une expérience comparable à celle que donne une application native écrite spécialement pour chaque OS de smartphone.

Firefox OS s’apprête à apporter au mobile toute la puissance de la communauté des développeurs web. Ce n’est pas simplement amener le développement web à une plate-forme matérielle particulière, ce qui était l’un des problèmes des précédentes initiatives pour créer des OS pour mobiles, comme WebOS et LiMo.

En utilisant le HTML5 et les nouvelles API standard que Mozilla propose, les développeurs du monde entier auront la possibilité de mettre au point des applications et des conceptions étonnantes. Ils n’auront plus besoin d’apprendre à développer avec les API spécifiques à chaque plate-forme, mais pourront écrire une seule application pour toutes les plate-formes. Cela leur permettra de mieux utiliser leur énergie et entraînera davantage d’innovations.

Pour résumer : pourquoi les développeurs devraient-ils créer pour Firefox OS ?

  • les systèmes fermés contraignent les développeurs à créer des applications natives pour chaque plate-forme particulière, car elles ne sont pas compatibles ;
  • les applications ouvertes en HTML5 sont écrites une fois et déployées partout ;
  • davantage de flexibilité : il est difficile aux développeurs de soumettre des applications natives pour iOS et Android à des test de versions (ces tests permettent d’optimiser les performances d’une application).

Pour en savoir davantage sur ce que signifie le HTML5 pour les développeurs sur mobiles, lisez : HTML5 pour développeurs mobiles.

Qui le soutient ? Quels opérateurs ? Quels fabricants de matériel ? Qui d’autre ?

Les principaux opérateurs, Deutsche Telekom, Etisalat, Smart, Sprint, Telecom Italia, Telefónica et Telenor soutiennent Firefox OS. Des fabricants comme TCL Communication Technology (sous la marque Alcatel One Touch) et ZTE ont annoncé leurs intentions de fabriquer les premiers appareils équipés du tout nouveau Firefox OS, en utilisant les processeurs Snapdragon de Qualcomm. (Voir l’annonce ici).

BlueVia met les bouchées doubles pour s’installer sur tous les environnements de développement nécessaires et augmenter les capacités des développeurs web et applications pour Telefonica.

D’autres partenariats avec des OEM et des opérateurs seront annoncés en temps voulu.

Pourquoi soutiennent-ils Firefox OS (c’est-à-dire quels intérêts y trouvent-ils ?)

Firefox OS est complétement ouvert et basé sur les standards du Web. Tout comme les autres produits Mozilla, Firefox OS est open source - cela signifie que tout le monde peut le prendre, l’utiliser et en modifier le code. Les OEM et les opérateurs téléphoniques seront capables de fournir des contenus et des services sur l’ensemble de leurs appareils, quel que soit le système d’exploitation. Et ils auront la possibilité de personnaliser l’expérience utilisateur, de gérer la distribution des applications et ainsi de capter l’intérêt, la fidélité et la facturation du consommateur.

Avec Firefox OS, Il n’y a aucun coût relatif aux brevets, ce qui permet aux constructeurs d’obtenir un avantage financier dont pourraient bénéficier les utilisateurs. Grâce à l’optimisation de la plate-forme pour les smartphones d’entrée de gamme et au retrait des couches logicielles intermédiaires, les opérateurs peuvent alors proposer une expérience enrichie à différentes gammes de prix. Firefox OS cible tout particulièrement l’entrée de gamme, ce qui permettra son adoption par les marchés émergents.

En tant qu’organisation à but non lucratif, le principal objectif de Mozilla avec Firefox OS n’est pas le profit, mais de libérer les constructeurs, les opérateurs, les consommateurs et les développeurs de l’emprise des plate-formes mobiles privatrices. Mozilla étudie actuellement différents scénarios, en prenant d’abord en considération l’intérêt de l’utilisateur et les objectifs stratégiques de nos partenaires. Mozilla croit qu’à court terme, le Web est la bonne plate-forme, et qu’il doit être ouvert. Le Web, et pas un sous-ensemble défini par un acteur dominant. Le travail de Mozilla pour développer Firefox OS — avec l’aide de Telefonica Digital et de nombreux autres partenaires — va commencer à montrer ce qu’il est possible de faire, et va stimuler d’autres innovations.

Les premiers appareils disponibles, c’est pour quand ?

Les premiers téléphones sont attendus en Amérique Latine au début de 2013. Geeksphone a annoncé il y a peu des téléphones de tests pour les développeurs avec Firefox OS, qui ne conviendront que pour développer et tester. Ces téléphones n’ont pas été conçus pour des utilisateurs finaux, et contiendront des versions de développement de Firefox OS. Nous savons que beaucoup de gens sont excités à l’idée de mettre leurs mains dans l’OS. Nous aurons bientôt plus d’informations sur la date de disponibilité de téléphones pour le grand public.

preview firefoxOS

Le téléphone Firefox OS pour développeurs de Geeksphone — réservé aux développeurs.

Où, à qui et à quel niveau de prix seront vendus les appareils sous Firefox OS ?

Les premiers appareils seront lancés en Amérique Latine au début de 2013. Au début, nous chercherons à attirer des personnes qui choisiraient un téléphone avec quelques fonctions. Cela représente une énorme proportion de clients pour les mobiles : en 2012, 59% des téléphones commercialisés dans le monde entier sont des téléphones aux fonctions limitées.

Il est trop tôt pour parler des prix. Nous révélerons plus de détails à l’approche du lancement commercial mais nous pouvons d’ores et déjà dire que nous situons un prix juste aux alentours de 100 $ ou moins.

D’où vient le fait que Firefox OS puisse proposer des appareils moins chers et meilleurs qu’Android sur ce marché ?

Il est important de souligner que cette initiative n’est pas de fournir des smartphones moins chers ni même les moins chers. L’idée est d’avoir une performance meilleure sur ces appareils, spécialement sur ces mobiles à bas prix qui sont en entrée de gamme du marché.

Pour expliquer pourquoi les téléphones Firefox OS seront plus rentables que les autres smartphones, voici deux exemples :

  • Il y a moins de couches logicielles sur l’appareil. Le système d’exploitation et les applications sont plus proches du matériel et c’est pourquoi on obtient la même performance avec moins de mémoire et de CPU ; en résumé nous pouvons tirer un meilleur parti du matériel. Enlever une bonne partie du middleware (des composants intermédiaires) du système d’exploitation réduit les coûts unitaires
  • Il n’y a pas non plus de brevets attachés à Firefox OS et cela donne aux OEM un avantage financier qu’ils peuvent répercuter à leurs clients.

Mozilla n’essaie pas de rattraper directement Android ni iOS. Il existe une part significative du marché qui n’est pas prise en compte par ces acteurs bien installés, c’est cette cible que nous visons avec Firefox OS.

Quels sont les différences entre Firefox OS et a) Android et b) iOS ?

Apple et Google sont tous les deux en faveur du HTML5. Mais Firefox OS amène le HTML5 à un niveau supérieur en lui donnant accès à bien plus de fonctions incluses dans l’appareil lui-même. Ce qui nous permettra de mettre les appareils de type smartphone sur un segment du marché (les pays émergents) qui est pour l’instant dominé par les téléphones. les appareils sous iOS et Android ne tiennent pas compte de ce marché pour l’instant, et nous ne pensons pas qu’ils le feront non plus dans un avenir proche.

Nous pensons qu’HTML5 est une technologie de plus en plus importante vers laquelle de nombreux développeurs se tournent. Il existe déjà un écosystème de développeurs qui créent des applications pour les navigateurs web sur ordinateur, tandis que de nombreuses applications d’Android et de l’AppStore ont déjà été portées en HTML5. Nous voulons seulement fournir un environnement ainsi qu’une plate-forme où ces applications pourront s’exécuter de façon native sur les appareils mobiles.

Quelles sont les différences entre Firefox OS et a) Tizen, b) Sailfish, c) Ubuntu, d) Chrome OS ? quelles conséquences pour les développeurs ?

Firefox OS augmente le nombre de choses que les développeurs peuvent faire avec le Web, en particulier dans le contexte des terminaux mobiles, et il le fait en créant des standards interopérables.

Alors que Mozilla soutient les autres plate-formes qui utilisent des standards ouverts et HTML5, elle juge que ses concurrents ne vont pas aussi loin que Firefox, en offrant au mobile l’ensemble des capacités du Web. Ni Tizen ni Ubuntu ne semblent être aussi largement soutenus par des opérateurs et des fabricants (notez que Tizen est contrôlé par Samsung et qu’il n’y a pour l’instant ni opérateur ni constructeur qui ait annoncé de partenariat avec Ubuntu).

Pourquoi Firefox OS ne se limite-t-il pas à un marché de niche ? Comment peut-il prétendre concurrencer les écosystèmes d’Apple et Android ?

Mozilla croit qu’à court terme, le Web va devenir la plate-forme, et qu’il doit être ouvert. Ce n’est pas pour essayer d’obtenir un avantage compétitif pour Mozilla, le but est de gagner un avantage compétitif pour le Web. Parlons franc : FirefoxOS n’essaie pas de concurrencer les terminaux haut de gamme : . En adaptant cette stratégie, il va créer de nouvelles opportunités, en ouvrant l’accès au Web mobile à celles et ceux qui n’y avaient jusque là pas accès, du fait du coût prohibitif des ordinateurs et des smartphones.

Pourquoi les développeurs pour mobiles ont-ils intérêt à développer pour Firefox OS ? Comment peuvent-ils se lancer ?

Les développeurs sont vraiment en train d’adopter HTML5. Voyez la question 4 pour les possibilités spécifiques que Firefox OS leur offre. Les développeurs peuvent à présent soumettre des applications dans le Firefox Marketplace. Celui-ci a ouvert ses portes à la mi-octobre pour les pionniers qui utilisent la version Aurora de Firefox sur Android, et nous allons continuer à le tester avant de le rendre disponible à tout le monde et à Firefox OS. Le Marketplace de Mozilla permet aux développeurs de faire découvrir leurs applications, de les distribuer et de les monétiser.

Mozilla travaille en ce moment avec plusieurs grands fournisseurs de contenu afin de proposer du contenu de marque, ainsi qu’à plus long terme à travers notre programme d’engagement développeur. Plus d’informations sur comment développer des applications pour Firefox OS auprès du projet Open Web Apps.

Les applis web fonctionneront-elles mieux sous Firefox OS que sous Android ou iOS ?

Comparer les performances d’une application Web avec celles d’une application native, c’est comme comparer un costume sur mesure avec un acheté en prêt à porter. Bien sûr que le costume sur mesure vous ira comme un gant et sea magnifique, mais si jamais vous voulez le revendre ou le donner à quelqu’un d’autre, vous n’avez pas de chance. Il n’ira pas à quelqu’un d’autre. Les applications natives sont comme des vêtements sur mesure — elles sont conçues et optimisées pour un seul environnement et une seule tâche, et sont figées dans leur état. Cette analogie est expliquée plus en détail ici.

Google soutient Firefox, pourquoi soutenir un concurrent potentiel ?

Je ne peux pas répondre à la place de Google. À la différence de nos principaux concurrents, Mozilla lie son succès au fait d’aider plus de gens à choisir les logiciels qu’ils veulent utiliser, à choisir le niveau de participation qu’ils voudraient avoir en ligne, et comment prendre part à la construction d’un meilleur Internet. Voir la communauté de contributeurs grossir, le nombre de traductions du logiciel augmenter, et de la compétition dans le marché des navigateurs, par exemple, sont des éléments qui montrent que Mozilla fait des progrès.